Distinction entre la douleur organique et la douleur psychique.

La médecine psychosomatique représente, d’après Feu Docteur Mehdi Benaboud , environ 60% de l’ensemble des maladies (*) . Il serait donc utile d’exposer les témoignages de certains patients présentant des gênes thoraciques non organiques. Ces troubles se manifestent sous deux formes : la douleur psychique et la douleur organique, sans que cette dernière occulte pour nous les vraies causes qui la provoquent.

Quoique ces maladies (non organiques) aient des symptômes qui ressemblent à ceux de l’asthme, les médicaments prescrits aux asthmatiques n’ont aucune efficacité contre elles. Ceci explique le fait que des médecins, se font assister par une panoplie de tranquillisants et de fortifiants artificiels réservés à la psychothérapie et à la psychiatrie, sachant que plusieurs malades se tournent vers les stupéfiants loin de tout contrôle médical.